Accueil Tout sur l'UCCSF tout sur le CLAHP

CLAHP 27.01.2004

 

PROTESTATION  DE  L’U.C.C.S.F–ALLIANCE  AUPRES  DU  CLAHP  

 

L’UCCSF rappelle que l'organisation pratique des contacts ayant abouti aux dernières recommandations du CLAHP  (en date du 17 12 2003)  s'est faite :

-         hors de sa présence  et

-         sans sa participation  !

 

L’UCCSF souligne que, le CLAHP lui même n’étant qu’un aimable et informel Club d’échanges gratuits,  ces recommandations n’engagent que les trois signataires et eux seuls. Le Dr BRUN souhaiterait d’ailleurs qu’ils veulent bien, au passage, décliner chacun leur niveau personnel d’activité en KCC / SNIR  ?

Ces recommandations ne revêtent, donc, pour nous, aucune opposabilité  et  même pas vis à vis d’éventuels jeunes candidats à la signature d’un CONTRAT D’EXERCICE en Etablissement de soins privés, que nous nous chargerons, en temps utiles, de déniaiser…

 

Par ailleurs,  les 3 principes malheureusement retenus ont été basés, à la hâte, (sans doute à dessein ?) avant l’expiration d’un FSO moribond. Il n’est donc nullement étonnant qu’ils et soient, donc, que fondamentalement rétrogrades et ce, à la veille même d'une réforme T2A pour 01.10.04,  soit dans à peine plus de 6 mois  !

 

1°/ La décomposition analytique des COUTS de production, constituants le séjour de soin,  en COUT déclarés « sans recettes »  pour l’Etablissement :

- brancardage au cours du séjour,

- accueil,

- IADE de SSPI  (sans parler de l’AIDE-OP.),

qui font déjà partie en Hôpital  et  bientôt en Clinique  du forfait T2A tout compris.

Cette fragmentation aboutira à une minoration supplémentaire du point ISA et nous écarte encore plus de la convergence souhaitée.  Bravo le CLAHP !

 

2°/  Le délai intimé de 72 h pour production des documents médicaux de facturation, en deçà de la collecte de toutes les informations notamment anatomo-pathologiques,  fait fi de la notion de légitimes congés et insécurise les diagnostics, donc la validité de la facture. C’est pas mieux le CLAHP !

 

3°/ L'absence de rémunération pour les prestations médicales fournies à l'Etablissement = tâches transversales, n’en est que plus criante. Vous souffrirez donc, CLAHP, que nous facturions, à notre tour, ces PRESTATIONS aux Etablissements qui en bénéficient  et au plus vite !

 

L’UCCSF rappelle enfin, que seule une CONFERENCE QUADRI-PATITE DE L’HOSPITALISATION PRIVEE  regroupant institutionnellement les divers partenaires que sont :  ETAT, CAISSES, ETABLISSEMENTS et MEDECINS serait légitime à décider quoi que se soit de ce type  !

 

Dr Jean-Gabriel BRUN

Pdt UCCSF  V-Pdt ALLIANCE

.