Accueil Site COCHISE COllectif des CHIrurgiens de SEcteur 1

9 février 2004
Communiqué de la Coordination Nationale des Médecins Spécialistes

La CNMS et la CNAMlib ont pris acte de la volonté de l'URCAM de la région Rhône-Alpes de déconventionner un grand nombre de médecins spécialistes libéraux au prétexte de mettre un terme aux dépassements d'honoraires.

Ces médecins ont été contraints, après plus de 10 ans de blocage des tarifs opposables, de pratiquer des dépassements pour maintenir à leurs patients, la qualité des soins que tout assuré est en droit d'exiger.


La CNMS et la CNAMlib mettent en garde l'ensemble des assurés sociaux contre la politique de l'URCAM qui vise à contraindre les médecins à renoncer à tout nouvel investissement, et, au mépris de toute solidarité, à réserver l'accès à aux soins de qualité aux seuls assurés ayant les moyens de consulter les médecins spécialistes non conventionnés.

La CNMS et la CNAMlib dénoncent la dérive de l'équipe dirigeante actuelle de la CNAMTS et de certains directeurs et présidents de CPAM qui privilégient la défense de privilèges corporatistes au détriment de l'intérêt général et de la santé des français

Elles appellent tous les médecins spécialistes libéraux respectueux de leur serment d'Hippocrate et qui refusent de transiger avec la qualité des soins, conformément à leurs obligations déontologiques, à se tenir prêts à réagir. Dans chacun des départements, les différentes modalités ont déjà été prévues dans l'éventualité d'une attaque désespérée et jusqu'au-boutiste des caisses d'assurance maladie. La CNMS et la CNAMlib ont toujours prôné le dialogue pour sortir de la crise que vit actuellement la médecine spécialisée libérale; la seule réponse de la CNAMTS est une déclaration de guerre aux spécialistes les plus attachés à la qualité de leur art; La CNMS et la CNAMlib souhaitent éviter cette guerre dont les assurés risquent d'être les principales victimes; mais, si la CNAMTS se lançait dans cette aventure, elles sauront la mener jusqu'à son terme. La santé des français ne peut être dépendante d'enjeux de pouvoirs et de combats corporatistes et idéologiques d'un autre temps. .