Accueil

Pénurie médicale et transfert de tâches.

 

 

Et en chirurgie ?

Le problème est difficile pour les têtes pensantes de la santé, car non contents d'avoir transformé la chirurgie en désert, ils ont également sciemment organisé une pénurie de para-médicaux, en particulier d'infirmières de bloc-opératoire.

Recruter à l'étranger ? Nos têtes pensantes fondent de grands espoir sur l'ouverture de l'Europe à l'est. Avec des européens, la France devra toutefois perdre la détestable habitude de payer les étrangers avec un lance-pierre : Munis d'un diplome européen, il faudra leur donner de vrais salaires.

Une réussite complète, vraiment :

 

En attendant, en chirurgie orthopédique par exemple peut-on trouver un collaborateur loyal, fidèle, ayant un goût pour " l'os " afin de lui déléguer certaines tâches ?

Si toutes les pistes méritent d'être explorées...

...elles ne déboucheront pas toutes.

Les chirurgiens restent irremplaçables.