Tout sur le SML Tout sur les déconventionnements

 

Deux communiqué récents du SML

 

GUERILLA TARIFAIRE
L'EXIGENCE D'UN ACCORD

Ris-Orangis le 11/03/04

La guérilla permanente autour des honoraires des médecins spécialistes du secteur I, ponctuée de condamnations et de menaces de déconventionnement ne peut pas continuer.

Le Syndicat des médecins libéraux demande, avec insistance, que les partenaires à l'origine de l'avenant au Règlement conventionnel minimal (RCM) du mois d'août 2003 mettent au point un dispositif transitoire légalisant des espaces de liberté tarifaire pour les spécialistes. Cette solution permettrait de calmer le jeu jusqu'à la mise en place de la réforme de l'assurance maladie et de restaurer un climat serein.

A défaut d'un accord de cette nature, la situation va s'envenimer car les spécialistes n'acceptent plus le blocage de leurs honoraires en vigueur depuis plus de 10 ans.




DECONVENTIONNEMENT DROMOIS
INJUSTE, DANGEREUX ET MALVENU

Ris-Orangis le 18/02/04

Le Syndicat des médecins libéraux estime que la décision de la Caisse primaire de la Drôme de déconventionner pour six mois, à compter du 1er mai, 1 gynécologue-obstétricien et 2 anesthésistes de secteur I exerçant en clinique est injuste, dangereuse et malvenue.

Injuste parce que l'application par les praticiens du DE résulte du blocage des honoraires depuis 8 ans et de l'impossibilité de négociations avec les Caisses.

Dangereuse parce que cette sanction pourrait provoquer localement une réaction spontanée de solidarité et un embrasement qui pénaliserait les patients notamment les plus modestes.

Malvenue parce que dans le contexte de la réforme de l'assurance maladie, l'heure est plus à la recherche d'un consensus qu'à la guérilla.