ASSEMBLÉE                                                                                                     

NATIONALE                                                                                                     

Philippe BRIAND

Député d’Indre-et-Loire

Maire de Saint-Cyr sur Loire

           PhB/BL/068                                                                                                        Monsieur Jean-Fran çois MA TTEI

                                                                                                       Ministre de la Santé, de la Famille et des

                                                                                                                                         Personnes handicapées

                                                                                                                                         8, avenue de Ségur

                                                                                                                                         75007 PARIS

Saint-Cyr-sur-Loire, le 7 mars 2004

Monsieur le Ministre,

Mon attention a été attirée par 1 ‘Association des Médecins Spécialistes d’Indre et Loire sur le refus de la CPAM 37 d ‘entériner le passage au Secteur 2 des praticiens ayant décidé un dépassement d ‘honoraire, et ce dès le 15janvier dernier.

Je dois vous dire qu ‘une telle décision semble singulière puisque tout en préservant un remboursement plancher au patient comme dans le S] avec les tarifs opposables elle fera it réaliser des économies substantielles aux Caisses Primaires d Assurances Maladie toujours en dejicit depuis une vingtaine d ‘années, et permettrait, en outre, aux médecins spécialistes de mettre en oeuvre une politique d ‘investissements en matériels, solide, efficace et responsable. Je me permets également de vous rappeler qu ‘aucun texte ne précise la nécessité d une autorisation préalable pour changer de secteur!

A cette difficulté s ajoute la toute récente condamnation des 114 spécialistes mis en cause dans ce dossier à une amende forfaitaire de 50 euros par patient « pou,’ dépassement d ‘honoraire », condamnation qui montre la rigidité du système alors que les médecins demandaient simplement davantage de souplesse dans la gestion des remboursements et davantage de compréhension et de réalisme pour le passage au secteur 2. De plus, il me semble que dans cette affaire ce sont les patients qui seront tout autant pénalisés que les médecins, en termes de qualité du soin et de remboursements des prestations.

Je vous demande donc, Monsieur- le Ministre, ce que vous comptez faire pour remédier à cette situation, et souhaite véritablement que vous portiez une très grande attention à ce dossier qui défénd une certaine idée de la médecine libérale à laquelle nous sommes particulièrement attachés.

Dans l’attente de vous lire, je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, à l’assurance de nies sentiments respectueux.

Phiippe BRIAND

Assemblée Nationale: 126, rue de l’Université - 7500’ PARIS - tél.. 01 40 63 66 68- fax: 01 40 63 6636

Hôtel de Ville: Bi’. 139 - 3~541 SAINT-C1R-Sl]R-LOJRE CEDEX - téL : 02 4742 80 02/80 98-fax: 02 4742 80 94