EGORA 01/ avril 2004
Passation de pouvoir avenue de Ségur : Philippe Douste-Blazy ravi

Sandra Boutin


A l´occasion de la passation de pouvoir entre Jean-François Mattéi et Philippe Douste-Blazy, le nouveau ministre de la Santé, ravi de son nouveau poste, a évoqué les trois maîtres-mots qui le guident : « l´action : un ministre doit avant tout agir, il n´est pas là pour constater, pour commander des rapports, il est là pour agir. Le courage : un ministre doit être courageux, il ne doit pas accepter le laxisme, en particulier dans le domaine de la santé des Français (…). La justice: c´est ma philosophie de vie, il est important de comprendre qu´il faudra partager les efforts, pour tous empocher les bénéfices ». Par ailleurs, Philippe Douste-Blazy a considéré que « nous avons un des meilleurs systèmes de santé, il faut le garder, le sauvegarder, le sauver » et s´est engagé à aller au bout du chantier de l´assurance maladie aux côtés de Xavier Bertrand, lequel se fixe « deux enjeux : assurer l´avenir de l´assurance maladie et continuer à améliorer la qualité des soins ».

De son côté, Jean-François Mattéi a rendu hommage à ses « collaborateurs extraordinaires, fonctionnaires et administrations dévoués » et, s´adressant à son successeur, a lancé : « je ne doute pas que c´est un chantier [celui de la réforme de l´assurance maladie, ndlr] que tu vas prendre à bras le corps ».