Accueil

A l'hôpital les RTT dégradent les conditions de travail

La Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees) a mené une enquête sur l'application de la réduction du temps de travail à l'hôpital. L'organisme a sollicité les « opinions et jugements » de plus de 750 agents hospitaliers.

Il en résulte un sentiment général de « conditions de travail plus difficiles ». Pour la simple raison que ce passage aux 35 heures n'a pas été compensé par des apports d'effectifs. Il en résulte parfois des disfonctionnements. Mais il n'empêche, les personnels jugent que la mesure a « un impact appréciable » sur leur vie propre en dehors de l'hôpital.

La pénurie en moyens humains ne touche d'ailleurs pas uniquement les agents non médicaux. Avec, dans le cadre des directives européennes, un travail limité à 48 heures (gardes comprises) les 40 000 médecins hospitaliers s'estiment désormais, eux aussi, en sous-nombre pour répondre dans de bonne condition à la demande de soins.