Accueil

AG DE LA CNMS-CNAMLIB. POITIERS LE 8 MAI 2004.

 

COMMUNIQUE DU MOUVEMENT DE DECONVENTIONNEMENT NATIONAL SOLIDAIRE
Lors de l'Assemblée Générale du 8 Mai 04 réunissant la Coordination Nationale des Médecins Spécialistes et la CNAMLIB, à la quasi-unanimité des 40 départements présents, un Mouvement de Déconventionnement National Solidaire a été voté .

En effet suite:

un Déconventionnement National Solidaire est organisé dès maintenant dans toute la France pour obtenir :


L'organisation de ce Mouvement de Déconventionnement National Solidaire (MDNS) s'effectuera par la collecte des lettres individuelles de déconventionnement, comptabilisées par huissier dans chaque département puis dépôt des lettres aux CPAM après accord des AG départementales et du bureau national du MDNS.

Le CODECOMED (Comité de Défense des Médecins des Coordinations et sa cellule juridique) comptabilisera officiellement les doubles de lettres qui lui seront adressés et assurera une veille juridique sur la situation des médecins déconventionnés.

Le dossier-type de Déconventionnement sera adressé à chacun des responsables départementaux pour organiser les AG départementales et la collecte des lettres avant le 8 Juin 2004.

Compte tenu de l'urgence et de la gravité de la situation, une délégation du MDNS demande d'ores et déjà une rencontre au Premier Ministre et au Ministre de la Santé .

Les Médecins Libéraux Spécialistes Secteur 1, premières victimes d'un système de Soins à bout de souffle, convaincus, déterminés et unis dans un mouvement solidaire et légitime ne feront pas marche arrière.

 

Le bureau du MDNS

Contacts :

Dr Amin AFIF (02 54 56 83 83)
Dr Carole CORNU (02 31 44 54 33)
Dr Christian CAUTIELLO (04 42 99 04 30)
Dr Françoise COUX (04 42 26 25 38)
Dr Catherine GINDREY (06 07 12 38 02)
Dr François JACQUOT (02 47 54 68 04)
Dr Thierry LE VAN (02.38.51.20.46)
Dr Bruno MASSON (06 11 29 37 66)
Dr Martine PITIOT (04 72 78 58 58)
Dr Dominique PRUVOT (03.21.71.48.42)
Dr Marie-Pascale QUIRIN (06.78.94.92.00)
Dr Claire TSCHUPP (03 89 41 80 93)

Le rôle des praticiens du calvados a été déterminant pour cette décision.