Accueil

 

Les déconventionnements-sanctions entraînent le non-remboursement des soins prodigués aux patients du médecin sanctionné. Les CPAM ont lancé sur de nombreux départements ce type d'attaque, ciblé pour le moment sur quelques médecins d'un bassin de population. Lorsqu'ils s'appliquent dans des régions démédicalisées, cela entraîne une absence de remboursement pour des patients qui n'ont plus le choix de voir un autre praticien. Ceci concerne en premier lieu les CMU, premières et parfois seules victimes de cette politique de la terre brûlée pratiquée par la CNAM.

Les déconventionnements-sanctions de la part des caisses, loin de casser le mouvement de contestation des médecins spécialistes, viennent d'entraîner le déclenchement d'un mouvement de déconventionnement solidaire de la part des médecins qui va au contraire l'amplifier.

Un effet de boomerang qui revient frapper son envoyeur, à ceci prêt que pour un envoi, il risque d'y avoir de nombreux retours.