Accueil

TOUT SUR LES QUESTIONS DES DEPUTES CONCERNANT LA MEDECINE SPECIALISEE

 

QUESTIONS ECRITES DES DEPUTES

concernant les médecins spécialistes

posées à M Philippe DOUSTE-BLAZY

Publiées entre le 29 avril et le 12 MAI 2004. (Deux semaines groupées)

LES REPONSES DE M DOUSTE-BLAZY

Traitement du sida au Niger : Jean-Claude FLORY

Traitement du sida à Djibouti : Jean-Claude FLORY

Traitement du sida en Gambie: Jean-Claude FLORY

Traitement du sida au Mali : Jean-Claude FLORY

Traitement du sida en guinée équatoriale : Jean-Claude FLORY

Traitement du sida en Erythrée : Jean-Claude FLORY

Traitement du sida en Centrafrique : Jean-Claude FLORY

Traitement du sida en Gabon : Jean-Claude FLORY

Traitement du sida en Cameroun : Jean-Claude FLORY

Traitement du sida en Ethiopie : Jean-Claude FLORY

Traitement du sida en Burundi : Jean-Claude FLORY

Traitement du sida au Soudan : Jean-Claude FLORY

Traitement du sida en Somalie : Jean-Claude FLORY

Traitement du sida au Burkina-Fasso: Jean-Claude FLORY

Traitement du sida en Angola : Jean-Claude FLORY

Traitement du sida en Afrique : Gabriel BIANCHERRI

Traitement du sida en Afrique : Berengère POLETTI

Il reste encore le Rwanda, le Botswana et l'Afrique du sud sur le sujet dramatique du sida en Afrique. Sous réserve que l'infatigable Jean-Claude FLORY n'ait pas posé des questions sur les îles africaines,:Madagascar, Cap Vert... Après il faudra passer à des choses moins dramatiques, mais sérieuses tout de même.

 

NOUVELLES QUESTIONS DES DEPUTES

Eloge de la sieste : A quoi peuvent bien occuper leur journée les salariés de la sécu qui traitaient manuellement les feuilles ? Jean Marc ROUBAUD

Ils remercient chaque jour les docteurs de faire leur boulot sur un matériel qu'ils ont eux-même payé, en plus de soigner les gens bien sûr.

._______________________________

Où va t-on si on met en examen la moitié des praticiens d'un l'hôpital à chaque infection nosocomiale ? Eric RAOULT

Le problème sera vite reglé car les jeunes ont compris : ils ne prennent plus les spécialités à risque.

_______________________________

Finalement ils sont parfois utiles; créons une "journée du médecin" : Eric RAOULT

Un jour par an, respectons les docteurs.

_______________________________

Que faire pour inciter les docteurs à aller soigner dans le désert ?

Dominique PAILLE

Pierre MOREL A L'HUISSIER

Ils sont de moins en moins nombreux, que faire ? Martine AURILLAC

_______________________________

Rien.

_______________________________

Pénurie de gynécologues médicaux : N'avions-nous pas voté une loi ?

Daniel MACH

François LIBERTY

Les gynécologues qui restent sont assez souvent déconventionnés par les CPAM en ce moment.

_______________________________

Pourquoi rembourser le même acte 25 € s'il est fait par un gyneco et 23 € s'il l'est par un gyneco-obst ? Jean Jacques GAULTIER

La CRAM de Rhone Alpes a trouvé la solution : rembourser 0,96€ les actes de tout le monde grâce au déconventionnement.

_______________________________

 

Six mois d'attente pour un ophtalmo, c'est un peu long, non ? François BAROIN

La aussi la CNAM a une solution : le déconventionnement devrait exclure les CMU des soins en ophtalmo, ce qui entraînera une diminution de la durée d'attente.

_______________________________

Très belle question sur ces chirurgiens qui vont quitter la France. Que faire pour les retenir ? Jean Marc NESME

Autre très belle question sur les autopassages en secteur 2 :Allez-vous enfin leur donner le SULM? (secteur unique) Thierry MARIANI

 

Pour ces questions M Jean-Marc NESME, député UMP de la Saone et Loire, et M. Thierry MARIANI, député UMP du Vaucluse, se partagent le calumet d'Or du groupe COCHISE

 

 

 

 

 

 

 

 un compteur pour votre site