Accueil

Tout sur chirurgiens de France

PLUS DE 4.000 CHIRURGIENS DECIDENT DE QUITTER LA FRANCE POUR L'ANGLETERRE EN SEPTEMBRE

PARIS, 2 juillet (APM) - Plus de 4.000 chirurgiens ont décidé de quitter la France pour l'Angleterre en raison d'une situation de "crise sans précédent", indique vendredi l'association Chirurgiens de France dans un communiqué de l'association.

Cette décision a été prise lors de l'assemblée générale de l'association à Paris le 26 juin.

Les chirurgiens avaient déjà lancé un appel, en menaçant de cesser leur activité avant la fin de l'été si leurs problèmes de prime de responsabilité civile professionnelle (RCP), de revalorisation de leurs honoraires, de blocage de secteur I et de démographie n'étaient pas résolus par les pouvoirs publics (cf dépêche APM du 27 avril).

Les tarifs fixés par la Sécurité sociale pour les actes chirurgicaux sont bloqués depuis 15 ans, alors que les primes d'assurances des chirurgiens ont été multipliées par 5 depuis la loi Kouchner de 2002, indique l'association dans le communiqué.

"Une réelle pénurie de chirurgiens qualifiés menace à très court terme la population française", s'inquiète Chirurgiens de France.

"Cela fait de longs mois que nous avons alerté sur la situation de crise de la chirurgie en France et rien n'a été fait", déclare à l'APM Philippe Cuq, président de l'association.

"Nous avons décidé de lancer l'opération 'La France sans chirurgiens'. Nous partirons en Angleterre début septembre, pour une durée indéterminée, en attendant que les problèmes se résolvent", ajoute-t-il.

Les chirurgiens projettent de prospecter pour des emplois en Angleterre, où il existe une très forte demande et où les honoraires du secteur privé sont les plus élevés du monde.

Le ministre de la santé Philippe Douste-Blazy avait annoncé, lors de la création du conseil national de la chirurgie (cf dépêche APM du 17 juin), la proposition d'un amendement au projet de loi sur la réforme de l'assurance maladie -dont l'examen a débuté vendredi à l'Assemblée nationale- pour répondre au problème de l'augmentation des primes d'assurance des médecins spécialistes.

"Le ministre de la Santé a perçu l'urgence de la situation, mais aucune décision concrète n'a encore été envisagée", estime l'association dans son communiqué.

"Notre opération est davantage qu'un cri d'alerte. Il faut comprendre qu'il s'agit d'une situation historique qui va vraiment poser problème", ajoute Philippe Cuq.

L'association Chirurgiens de France a été créée en juillet 2003. Elle rassemble les syndicats des gynécologues-obstétriciens, des orthopédistes, des chirurgiens vasculaires et des urologues, l'Union collégiale des chirurgiens et spécialistes français (UCCSF), l'Union des chirurgiens français (UCF) et le collectif des chirurgiens de secteur 1 (Cochise).

PLUS DE 4.000 CHIRURGIENS DECIDENT DE QUITTER LA FRANCE POUR L'ANGLETERRE EN SEPTEMBRE

PARIS, 2 juillet (APM) - Plus de 4.000 chirurgiens ont décidé de quitter la France pour l'Angleterre en raison d'une situation de "crise sans précédent", indique vendredi l'association Chirurgiens de France dans un communiqué de l'association.

Cette décision a été prise lors de l'assemblée générale de l'association à Paris le 26 juin.

Les chirurgiens avaient déjà lancé un appel, en menaçant de cesser leur activité avant la fin de l'été si leurs problèmes de prime de responsabilité civile professionnelle (RCP), de revalorisation de leurs honoraires, de blocage de secteur I et de démographie n'étaient pas résolus par les pouvoirs publics (cf dépêche APM du 27 avril).

Les tarifs fixés par la Sécurité sociale pour les actes chirurgicaux sont bloqués depuis 15 ans, alors que les primes d'assurances des chirurgiens ont été multipliées par 5 depuis la loi Kouchner de 2002, indique l'association dans le communiqué.

"Une réelle pénurie de chirurgiens qualifiés menace à très court terme la population française", s'inquiète Chirurgiens de France.

"Cela fait de longs mois que nous avons alerté sur la situation de crise de la chirurgie en France et rien n'a été fait", déclare à l'APM Philippe Cuq, président de l'association.

"Nous avons décidé de lancer l'opération 'La France sans chirurgiens'. Nous partirons en Angleterre début septembre, pour une durée indéterminée, en attendant que les problèmes se résolvent", ajoute-t-il.

Les chirurgiens projettent de prospecter pour des emplois en Angleterre, où il existe une très forte demande et où les honoraires du secteur privé sont les plus élevés du monde.

Le ministre de la santé Philippe Douste-Blazy avait annoncé, lors de la création du conseil national de la chirurgie (cf dépêche APM du 17 juin), la proposition d'un amendement au projet de loi sur la réforme de l'assurance maladie -dont l'examen a débuté vendredi à l'Assemblée nationale- pour répondre au problème de l'augmentation des primes d'assurance des médecins spécialistes.

"Le ministre de la Santé a perçu l'urgence de la situation, mais aucune décision concrète n'a encore été envisagée", estime l'association dans son communiqué.

"Notre opération est davantage qu'un cri d'alerte. Il faut comprendre qu'il s'agit d'une situation historique qui va vraiment poser problème", ajoute Philippe Cuq.

L'association Chirurgiens de France a été créée en juillet 2003. Elle rassemble les syndicats des gynécologues-obstétriciens, des orthopédistes, des chirurgiens vasculaires et des urologues, l'Union collégiale des chirurgiens et spécialistes français (UCCSF), l'Union des chirurgiens français (UCF) et le collectif des chirurgiens de secteur 1 (Cochise).